mercredi 4 avril 2018

De l'écriture à l'édition



Il me semble que ça fait un bout de temps que je n’ai pas écrit sur ce blogue. Ouais... mon dernier billet date de juillet 2017. C’est long. Il y a pourtant quelques ébauches sur le site que je n’ai pas eu le temps de terminer ou de publier.  

Pourquoi ai-je négligé mon blogue ? Certainement pas parce que je n’avais rien à dire, ou à écrire, par ailleurs ! Même si certains farceurs le préciseront ! Je les aime, ceux-là, car ils me font rire. 

En fait, j’étais juste trop occupée. Je donnais mon 110 % comme dirait ce gars du Canadien de Montréal. À créer ma maison d’édition : l’aspect légal, le site web, la boutique en ligne, l’infrastructure, la philosophie de gestion, la politique d’édition, le plan marketing, le réseau de contacts de professionnels... et d’autres détails d’importance inégale qu’on doit tout de même gérer… Ouf ! Tout ça est essentiel au bon fonctionnement de n’importe quelle organisation, indépendamment de sa grosseur. 

ET VOILÀ que j’ai ma petite entreprise ! 

Mais... pourquoi donc partir ma propre maison ? Pour la satisfaction de pousser ma créativité encore plus loin. Pour ouvrir ma façon d’écrire à de nouvelles sensations. Pour le plaisir de développer ma business. 

Vous vous souvenez de ce rêve un peu fou de publier « Le Pays de la Terre perdue » ? Cette magnifique collection de six tomes et d’un recueil de nouvelles m’a beaucoup appris sur le processus d’édition. De novembre 2012 à décembre 2016, j’ai eu la chance de travailler sous le coaching de Marie Brassard (Véritas Québec). Elle m’a montré le métier d’écrivaine certes mais également celui d’éditeur de livres. J’ai trouvé ça très stimulant. 

 Cette belle expérience m’a donné le goût de pousser plus loin.

 Une nouvelle aventure ! Il faut oser !

L’idée d’ouvrir ma propre maison d’édition a germé dans mon cerveau en même temps qu’une deuxième série de bouquins. Des novellas (genre littéraire qui se situe entre la nouvelle et le roman fort populaires en Europe et ailleurs au Canada). La catégorie suspense-polar m’attire toujours autant. Les intrigues légères ou plus corsées présentent des gens foncièrement honnêtes confrontés à des individus contrôlants, dangereux, mafieux ou simplement véreux. Ils se sortiront de leur situation précaire par l’entremise des pirates du WEB qui, travaillant de concert avec des policiers, des avocats et des spécialistes en tous genres, utiliseront des moyens inhabituels afin de protéger la personne et faire enquête pour obtenir justice. 
Trois novellas ont vu le jour dans la collection « Les pirates du Web ». Vous pouvez en savoir plus en consultant le site web des Éditions du Défi
Notez que trois novellas supplémentaires sortiront au cours des prochaines années, dont les scènes se dérouleront en périphérie du milieu du trafic de la drogue. 

Un défi n’attend pas l’autre !
Vous comprendrez que le goût d’écrire me poursuit... et me pousse dans différentes directions. D’abord, depuis deux ans, je travaille à camper une collection jeunesse dans des lieux que j’ai visités. La série intitulée « Noémie et Maxime en voyage » vient de naître. Le premier d’une série de trois se passant en Irlande est sorti en mars dernier, juste à temps pour le Salon du livre de Trois-Rivières. Voici la liste de ceux sur lesquels je travaille actuellement. 


Deux autres campés dans l’Irlande suivront dans les prochaines années :  
  • Noémie et Maxime en Irlande, le Connemara (2019)
  • Noémie et Maxime en Irlande, Dublin (2020)

Un petit secret... Il y est fort probable que les prochains se passeront en Écosse. 

Mon cadeau...
Depuis fort longtemps, j’écris des nouvelles. Je laisse mon imagination prendre le contrôle de mon clavier pour le simple plaisir d’inventer une vie ou un crime à un personnage croisé au fil de mes expériences de travail, de mes rencontres fortuites ou d’un voyage. Des textes créés de toutes pièces et qui, parfois, n’ont aucun lien avec ce que j’ai vu ou entendu. Que voulez-vous, mon cerveau ne marche jamais en ligne droite; il préfère vagabonder à droite et à gauche, sans but réel. 
Ainsi pour l’année 2018, j’ai décidé de me faire un cadeau et d’en éditer quelques-unes. Le recueil comprend vingt-et-une nouvelles inventées quelque part dans le monde. Le bouquin paraîtra à l’automne sous le titre « Pot-pourri de voyage ». 
Comme vous le remarquez, l’écriture prend maintenant une place prépondérante dans ma vie... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire