mardi 2 juin 2015

Mise à jour - Diana Gabaldon - Written in my own heart's blood


Mise à jour 
Billet au sujet de Diana Gabaldon
(Publication originale du 11 janvier 2012)

Je viens de terminer la lecture du dernier roman de Diana Gabaldon qui s’inscrit dans la série Outlander (Le Chardon et le Tartan), intitulé Written in my own heart's blood. Mes recherches ne m’ont pas permis de trouver une traduction française de ce huitième livre de la collection.

Dans ce livre, j’ai retrouvé mes personnages préférés, Claire et Jamie, Yan, Jenny et bien d’autres. J’ai aussi apprécié la lecture de leurs aventures qui se passent au beau milieu de la guerre d’indépendance américaine (1778), une époque trouble de la vie en Amérique que je connais suffisamment bien pour démêler les faits d’armes du récit romancé. J’ai trouvé très intéressantes les libertés de l’auteure pour intégrer les aventures de ses personnages dans la vraie histoire. Qui aurait cru que le cheval blanc de Washington lui avait été donné par Jamie ?  

Une seule chose m’a plutôt déplu. Les aventures de Roger et de Brianna (fille de Jamie et de Claire) m’ont laissé un mauvais goût. Obligés de retourner en 1980 pour permettre à leur fille d’être opérée au cœur (au cours du tome 7), ils voient leur vie se dérouler sur fond d’intrigue qui m’apparait mal tournée. Comme si le passage entre deux temps devenait à la mode. Ça donne l’impression qu’elle cherchait une excuse pour les retourner dans le temps... Peut-être que je ne comprends pas où elle veut nous amener dans le tome 9. Par contre, ceci ne m’a pas empêché d’apprécier au plus haut point le style littéraire de Diana Gabaldon. 

Il est très rare que je suive une collection très longtemps (sauf les polars) considérant que l’auteur finit par manque de nouveauté. Est-ce que je lirai le tome 9 quand il sortira ? Peut-être, si l’intrigue historique m’attire. Heureusement, j’ai trois ou quatre ans pour me décider. 

Comme je le fais d’habitude, j’ai fait une mise à jour du billet publié il y a quelques années. Cette revue m’a étonnée de mon point de vue si bien décrit en janvier 2012. 

Ceux qui me suivent dans mon écriture souriront. Vous trouverez ce texte modifié par le lien suivant : 


Entretemps, je vous invite à continuer de lire. De tout. Surtout des romans québécois. 

Suzie Pelletier






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire