lundi 24 juin 2013

Lecture - Le journal des écrivains en liberté

* * * * * Autres publications sur la lecture * * * * * 
Journal des Écrivains en liberté 
Auteurs : Freedom Writers et Erin Gruwell
Traduction : Nicole Gobeil
Catégorie : Histoire vraie
Les éditions campanules
ISBN 978-2-924131-00-8

Je m’intéresse depuis longtemps au phénomène de la diversité dans les organisations, cherchant à éliminer l’intolérance et l’ignorance tout en convainquant les hauts dirigeants de la nécessité d’avoir dans ses rangs des représentants de tout notre tissu social canadien, au bénéfice de notre société. Je suis convaincue que chaque individu est une personne unique et que, plutôt que de tenter d’uniformiser le comportement, de les comparer entre eux, nous devrions plutôt respecter les différences et mettre à profit leur potentiel. Je crois aussi que chaque personne a sa place sous le soleil et que notre rôle à titre de parent, éducateur, conseiller, coach, gestionnaire, superviseur, ami et autres est d’encourager ceux qui nous sont confiés à définir la place qui leur convient. 

source : www.les editionscmpanules.com

J’étais donc intriguée par le livre ; comment une enseignante du secondaire, tout juste sortie de l’université, avait-elle réussi à créer une dynamique d'enseignement si extraordinaire qu’elle a produit les Écrivains de la liberté ? 150 jeunes qui, selon les paramètres actuels de notre société, étaient des rejets, des causes perdues. Ils se définissaient eux-mêmes comme des cancres. 

Nicole Gobeil (traductrice) et moi avons participé à plusieurs Salons du livre ensemble, parfois au même kiosque. J’ai pris le bouquin plusieurs fois dans mes mains sans me décider à l’acheter. Puis, un jour, elle a poussé ma décision. « Je te fais un marché. Je te donne mon livre et tu me donnes le tien. » D’abord surprise par l’offre, j’ai fini par accepter. Le bouquin était dans ma bibliothèque depuis plusieurs semaines avant que je me décide de plonger dans les pages, il y a quelques jours. 

À travers les quatre années d’enseignement de Erin Gruwell, on découvre par le biais de pièces du journal personnel des Écrivains de la Liberté, comment la professeure a réussi à aider ces jeunes à cheminer dans la vie en les intéressant à la lecture et à l’écriture. On peut lire et ressentir à travers leurs écrits, au fil des rentrées scolaires (huit en tout), comment ces étudiants trouvent leur voie dans la vie. On comprend aussi toutes les épreuves que ces adolescents vivent dans un quartier défavorisé de Long Beach à Los Angeles, où le crime, le trafic de drogue et les abus en tout genre sont le lot quotidien. Avec l’aide de leur professeure d’anglais, les Blancs, les Latinos et les Afro-Américains apprennent à mettre leurs différences et leur haine de l'autre de côté, pour mettre leur énergie sur deux priorités, la tolérance et l’éducation. Le rêve de Martin Luther King jr en action nous donne le frisson. Ils ont réussi au-delà de toutes les espérances.  La majorité des jeunes, pour qui le diplôme du secondaire était illusoire avant l'arrivée d'Erin, ont été admis à des études universitaires ; ils laissent donc, à travers leur projet d'écriture, un message d'espoir pour ceux et celles qui viennent des milieux défavorisés.

source : Wikipédia

L’histoire véridique a été portée à l’écran par Richard LaGravenese en 2007. Le film qui met en vedette Hilary Swank dans le rôle d'Erin, est disponible en anglais et en français.









Le livre est également disponible en version électronique. On peut se le procurer au site web de l’Alliance québécoise des éditeurs indépendants.


Érin n’enseigne plus dans son école secondaire. Elle occupe maintenant un poste de professeur à l’Université de l’état de la Californie à Long Beach. Elle propage ses méthodes à succès chez les futurs éducateurs du secondaire, partageant ses idéaux le plus largement possible. 

Chacun des Écrivains en Liberté est devenu des ambassadeurs pour promouvoir les valeurs de tolérance, le respect de soi-même, le droit à l’éducation et la paix dans le monde. 

Pour faire une toute petite part dans ce flot de changement, je ne mettrai pas mon livre dans une bibliothèque pour qu’il amasse la poussière. Je connais une professeure qui enseigne l’éthique dans une école secondaire et je suis certaine qu’elle appréciera. Elle saura quoi faire de ce magnifique livre. 

À conseiller pour tous les enseignants qui ont à coeur de promouvoir la cause de la tolérance dans les écoles.  

À conseiller à toute personne qui s'intéresse au phénomène de la diversité ou qui veut faire une différence. 

Bonne lecture

Plume/Suzie Pelletier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire