dimanche 16 septembre 2012

Lecture - Michel David - Le monde de Saint-Anselme

☆ ☆ ☆ ☆ ☆ Autres publications sur la lecture ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Chronique sur la lecture
Auteur : Michel David
Type de livre: Roman historique Québécois
Série :Le monde de Saint-Anselme


Pendant que je lisais cette série de quatre livres,, la première écrite par Michel David, je me suis posé une question à plusieurs reprises. Si j'avais lu cette série en premier, est-ce que j'aurais poursuivi ma lecture avec les autres séries qui l'on suivi?

Je ne sais pas. 

Les bouquins sont bons, mais ce n'est pas la meilleure série de Michel David. Il y a même un chapitre où on inverse deux personnages... du moins, je pense... Parfois, j'ai dû relire un paragraphe ou deux pour comprendre ce dont l'auteur parlait. Cependant, ces petits détails ne m’ont pas empêchée d’apprécier les livres.

Je pense que j'ai surtout aimé cette série parce que j'aime les ouvrages de l'auteur et que je voulais me rendre au bout de son répertoire de romans. Il n'en écrira pas d'autres, je le sais très bien. Il est mort en 2010. Voir mes autres publications sur Michel David:



Saint-Anselme est un petit village que Michel David a placé sur la rivière Nicolet, pas bien loin de Nicolet. La série raconte l'histoire de quatre familles (Lequerré, Riopel, Bergeron, Marcotte) à travers l'histoire du Québec sur 70 ans. 

Le petit monde de Saint-Anselme, les années 30

La crise de 1928 fait encore rage. Montréal n'a plus d'emplois et les Bergeron filent vers la campagne pour s'établir sur une ferme et tenter de refaire leur vie. Leurs voisins, la famille Marcotte, sont installés sur leur ferme depuis quelques générations et ils sont influents dans le village. Ce premier livre, par le style descriptif de l'auteur, nous transporte dans un monde où le travail de la terre est dur. On n’y vit pas riche, mais on y vit bien. C'est le temps de l'entraide où chacun a sa place. Le clergé y tient une place de première importance dans la vie du village. 


L'enracinement, chronique des années 50

En décrivant la vie de la deuxième génération des Marcottes et des Bergeron, l'auteur montre les changements dans la vie rurale. La machinerie commence à faire sa place dans les champs; l'écurie n'a plus de chevaux, mais tient lieu de garage de la machinerie agricole. L'auto devient un signe de richesse et d'indépendance.   Mais cela coûte plus cher. La société change aussi. La place du clergé est toujours importante, mais elle s'estompe lentement, en prélude aux années 60. 



Le temps des épreuves, chronique des années 80

La présence de la technologie s'intensifie sur les fermes et au village; le magasin général devient dépanneur alors qu'on achète ses outils dans une quincaillerie et du lait chez l'épicier. L'arrivée de l'industrie, comme les grandes porcheries ou un barrage sur la rivière, bouleverse la tranquillité des habitants de Saint-Anselme. La Révolution tranquille date de vingt ans. Le clergé perd sa place et les églises se vident, même le dimanche. Les jeunes se réunissent au restaurant. Le temps d'accrocher son fanal sur le perron et de rencontrer sa belle sous la surveillance des parents est disparu. 


Les héritiers, chronique de l'an 2000

La vie du village ressemble à ce que nous connaissons maintenant. Michel David ne nous parle pas de Wifi, d'internet ou de iPhone, qui n'étaient qu'à leur balbutiement en 2000, mais son roman y laisse de la place. La vie va plus vite, le téléphone sauve du temps, le nombre d'autos augmente avec la population. Le presbytère se transforme en gîte du passant. Un père de famille emménage avec sa blonde sans s'unir par mariage. Le maire s'éreinte à garder sa ville en santé malgré les demandes croissantes, souvent contradictoires, de ses concitoyens. Même la politique glisse en dehors des terrains battus; plus rien n'est rouge ou bleu, ni tout à fait à droite, ni tout à fait à gauche.


De façon générale, cette série de Michel David vaut la peine d'être lue. Malgré les quelques difficultés rencontrées, je me suis attachée aux personnages et, lorsque l'un d'eux mourrait, j'étais désolée de voir disparaitre leur caractère et leur influence dans la suite des romans. 

Les livres sont disponibles chez Renaud-Bray. 



Plume

          ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ Autres publications sur la lecture ☆ ☆ ☆ ☆ ☆

1 commentaire: