mercredi 11 janvier 2012

lecture - Diana Gabaldon


Chronique sur la lecture
Auteur : Diana Galbaldon
type de livre : historique - Le Chardon et le Tartan

 Mai 2015, alors que je révise ces lignes écrites il y a quelques années, je comprends que je n’aurais pas dû être si étonnée de son parcours à devenir écrivaine. D’ailleurs, la lecture de son dernier roman, le huitième de la série Outlander m'a fait saisir à quel point sont style d’écriture enlevant et constamment dans l’action a influencé mon propre style d’écriture. D'ailleurs, n'ai-je pas utilisé une tournure fantastique pour arriver à bien raconter l'histoire de Nadine

Il y de ces auteurs qu’on aime tellement qu’on est fâché, plutôt impatient, quand le prochain livre tarde à venir.

(source — Wikipédia)
Pour moi, Diana Gabaldon fait partie de ces auteurs. J’ai lu tous ses livres, au moins deux fois... sauf le dernier que je termine à peine pour la première fois. Américaine, elle est née en 1952 d’un père américain (Nouveau-Mexique) et d’une mère anglaise. Elle est mariée avec Douglas Watkins (je ne sais pas qui c’est, mais bon) et ils ont trois enfants adultes. J’ai été étonnée d’apprendre que les antécédents académiques de Diana Gabaldon étaient en biologie, biologie marine et écologie.

Je me rappelle encore ma déception quand l’héroïne du premier livre (Outlander — La porte de pierre) « passe » à travers les pierres pour disparaître. Si j’aime les livres fantastiques, j’avais acheté celui-là pour entendre parler de l’histoire écossaise. J’étais déçue. Par contre, j’aimais déjà beaucoup ce personnage de la fin de la 2e guerre mondiale, Claire Beauchamp Randall. Alors j’ai continué à lire quelques pages de plus. C’est ainsi que je me suis retrouvée dans l’univers des autres personnages en 1745. Claire avait fait un bon dans le temps, 202 ans en arrière. Alors j’ai été captivée par ses Écossais, surtout Jaimie Fraser, qui se trouvaient sur son chemin.

J’ai commencé à lire les romans de la série Outlander (Le Chardon et le Tartan) en 1995. J’étais très occupée par la famille, un travail exigeant et des études de maîtrise. Les livres de Diana Gabaldon sont devenus un moyen de m’évader de ce quotidien trépidant, mais très accaparant pour prendre un temps de repos quelques instants tous les jours. Je m’assoyais sur un sofa confortable, une tasse de thé ou de tisane à côté de moi, pour déguster les pages du livre entre les gorgées de liquide chaud. Ils me transportaient dans un monde déjà passé, dans l’histoire extraordinaire de ce peuple fier, les Écossais, écrasés sous le joug anglais. Leurs descendants se rappelleront de la bataille de Culloden.

C’est ainsi que j’ai lu les quatre premiers livres de la série Outlander (Le Chardon et le Tartan). Puis, au fil des ans, j’ai dévoré tous les autres.

La série amène les personnages principaux (Claire et Jaimie) à se promener à travers le monde et leurs voyages les amènent dans des aventures qui font du surf sur l’histoire du monde. D’abord en Écosse, mais aussi en France et en Jamaïque. Les derniers romans se déroulent dans l’Amérique en développement et nous amènent à l’époque de la guerre d’indépendance américaine.

La seule partie des romans avec laquelle j’ai eu un peu de difficulté touche la partie fantastique qui m’apparaissait très lourde, particulièrement dans certains volumes, dont le troisième (Voyager). J’ai trouvé parfois qu’il y avait un peu trop de personnages qui se promenaient entre les deux mondes... Puis il y avait parfois un peu trop d’emphase sur cet aspect. Mais, ce petit désagrément ne m’a pas rebuté au point de cesser de lire. J’ai passé par dessus et je me suis concentré sur ce que j’aime... l’histoire. J’ai apprécié la façon dont L’auteure apporte les faits historiques en les faisant vivre à ses personnages. Puis, étrangement, l’histoire d’Écosse m’a fait réaliser les vraies raisons qui expliquent pourquoi les Canadiens français ont pu garder leur religion et leur langue, au moment de la conquête... mais cela c’est autre chose.

Puis, en 2003, quand la série Lord John Grey est arrivée dans les librairies, j’ai trouvé que c’était du vrai bonbon. Bien sûr, on y retrouve plusieurs personnages de la série Outlander. Lord John Grey est un personnage attachant. Imaginez un personnage au flegme anglais et à l’accent « british ». Homosexuel dans un temps où c’était passible de la peine capitale, l’officier militaire de carrière se met souvent les deux pieds dans le pétrin... un mélange sublime rempli d’imbroglios politiques. Pour déjouer des intrigues, il récolte des indices... dont il ne peut jamais dévoiler la source... sans perdre la tête... même si l’auteur affirme que chaque livre est indépendant des autres, j’ai trouvé que le fait de connaître les personnages et leur vécu dans la série Outlander apportait une saveur particulière à ces récits qui sont bourrés de coquilles humoristiques encore plus savoureuses si on connaît bien les personnages.

Voici les livres que contiennent les deux séries :

Série Outlander (Le chardon et le Tartan)

Outlander (1991)
        Le Chardon et le Tartan (aussi La Porte de Pierre et Le Bûcher des Sorcières)
Dragonfly in Amber (1992)
       Le Talisman ou (Le Talisman et Les Flammes de la Rebélion)
Voyager (1994)
       Le Voyage 
Drums of Automn (1997)
      Les tambours de l’Automne
Fiery Cross (2001)
      La Croix de Feu (aussi La Croix de Feu, Le Temps des Rêves et La voix des Songes)
A Breath of Snow and Ashes (2005)

       Un Tourbillon de Neige et de Cendres (aussi La Neige et La Cendre,
       Les Grandes Désespérances, Les Canons de la Liberté et Le Clan de la révolte)
An Echo in the Bone (2009)
      L’écho des cœurs lointains
Written in my own heart's blood (2014)
      Je n’ai pas trouvé de traduction 

S’ajoute à la série le manuel des notes et des synopsis qui permettent de mieux pénétrer l’univers de l’auteur. C’est le « Outlandish Companion » dont je n’ai pas trouvé de traduction.
    La série Lord John Grey

    Lord John and the Helfire Club (1998) (nouvelle)
         Le Club Helfire
    Lord John and the Private Matter (2003)
         Une affaire privée
    Lord John and the Succubus (nouvelle)
          Le succube
    Lord John and the Brotherhood of the Blade (2007)
          La confrérie de l’épée
    Lord John and the Haunted Soldier (2007) (nouvelle)
          Le soldat hanté
    The Scottish Prisoner (2011)
          Pas encore traduit 

    Bien sûr, Diana Gabaldon a écrit d’autres nouvelles et articles qui feront partie d’une collection prochaine ou d’un prochain livre. Elle travaille d’ailleurs sur un neuvième roman de la série Outlander (le chardon et le Tartan). Curieusement, l’auteure explique qu’elle ne sait pas d’avance jusqu’où ira le prochain roman. Elle ne saura donc qu’à la fin de l’écriture du tome 9 si elle composera un tome 10. Hum... 
    Voici quelques sites web qui pourront aider à connaître l’auteur et ses écrits :



    Bonne lecture !
     

    2 commentaires:

    1. Allo :-)
      J'ai moi aussi dévoré les livres de la série "Outlander".
      Je les ai prêté à ma maman qui les lit elle aussi en ce moment. Ca lui fait oublier la maladie qui l'afflige. Belle escapade littéraire s'il en est une!.
      Michelle

      RépondreSupprimer
    2. Bonsoir, est ce que vous savez quand sera traduit The Scottish Prisoner? Parce que j'attends avec impatience, pour me faire patienter jusqu'en 2013!!

      RépondreSupprimer